Texte à méditer :  Seul un raisonnement physiopathologique correct conduit à un traitement cohérent (et salvateur)  
Les 3 missions

Fermer activités de soins

Fermer activités d'enseignement

Fermer activités de recherche

La vie du service

Fermer le coin des étudiants

Fermer le coin de toute l'équipe

DESC / Ressources
RIRE
ABCD'Echo

En lien avec le volet "échocardiographie" du DIU de Techniques Ultra-Sonores en Anesthésie et Réanimation (DIUTUSAR):

le site d'écho du service

le programme d'accompagnement aux étudiants du TUSAR (en chantier)

 

En voir plus... En voir plus...

Soutenir notre service
En faisant un don à l'Association Niçoise de Réanimation Médicale (ANRM) vous lui permettrez de continuer à soutenir les actions d'enseignement et de recherche indispensables à l'amélioration continue de la prise en charge de nos patients
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

activités de soins - Informatisation des soins

Quelques réflexions sur l'informatisation d'un service de réanimation...
Les dispositifs médicaux de soins et de surveillance satellites du patient de réanimation fournissent au personnel soignant une quantité considérable d'information. Il est admis que pour chaque patient environ 8000 données, qualitatives ou numériques sont quotidiennement générées. Seul un système de gestion informatisée des soins est capable de les collecter, de les organiser, de les présenter, et in fine de les rendre utilisables par l'équipe soignante. L'implantation d'un logiciel métier au sein d'une structure de soins critiques est une réponse adaptée à l'ensemble des contraintes imposées pour obtenir la certification des établissements de soins, parmi lesquelles viennent en priorité, l'exhaustivité du recueil des informations médicales, la traçabilité de la prescription, l'obligation de confidentialité et de sécurisation du dossier de soins. Cet outil est structurant car il est partagé par l'ensemble des professionnels de santé d'un service ou d'un département. C'est l'espace collaboratif où chacun, en fonction de son niveau d'accréditation, va relever et déposer les informations utiles à la prise en charge des patients. Il produit automatiquement nos tableaux de bord et sa fonction d'exportation du codage facilite le travail de facturation. De plus le système génère l'ensemble des documents du service, du compte rendu d'hospitalisation au rapport judiciaire en vue d'une communication du dossier médical.
Au delà des soins, cette architecture informatique permet de construire une base de données, laquelle en s'enrichissant au fil du temps, constituera un formidable outil de  recherche clinique et d'enseignement. 
Cependant, le chemin à parcourir pour réussir l'implémentation d'un système informatique en unité de soins est toujours plus difficile que ce que l'on imagine au départ. Loin de l'esprit du sprint, l'équipe doit s'attendre à une course de fond! L'énergie de création est nécessaire pour initier le projet, mais c'est l'énergie d'entretien que l'on saura (pourra) injecter de manière pérenne qui sera le véritable moteur de sa réussite. A-t-on les ressources humaines? A-t-on la volonté politique? la réponse à ces deux questions conditionnent le reste. Informatiser à grande échelle un département de soins, c'est comme aspirer à courir en F1; le souci n'est pas de pouvoir se payer la voiture, le problème réside plutôt dans la capacité à s'offrir sur le long terme les services très professionnels de mécaniciens hautement qualifiés. Il ne serait pas raisonnable d'envisager que le projet puisse vivre sur la bonne volonté de quelques acteurs, médecins et infirmiers, "grappillant" quelques heures de-ci de-là sur leur temps de travail. Il est impératif de constituer une équipe spécifiquement dédiée au paramétrage, à la maintenance, au développement du logiciel de soins, ainsi qu'aux indispensables et récurrentes sessions de formation à destination des centaines d'utilisateurs qui y seront confrontés en situation professionnelle à haut risque. Les expériences réussies des hôpitaux universitaires suisses, belges et luxembourgeois sont là pour en attester.
Le CHU de Nice a choisi Metavision®. Son projet de déploiement est ambitieux puisqu'à terme il concernera 220 lits de soins critiques, incluant les secteurs d'anesthésie - blocs opératoires, salles de réveil et consultations dédiées. La coordination parfaite et durable des acteurs médicaux et des ressources du département informatique de l'institution est la condition sine qua non de la réussite de notre entreprise.

Pr G BERNARDIN
Réanimation Médicale - CHU de Nice

Date de création : 27/09/2012 @ 11:10
Dernière modification : 27/09/2012 @ 11:16
Catégorie : activités de soins
Page lue 1597 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
URGENCE - ADMISSION
Contact médecin de garde
24h/24 : 04 92 03 56 01
Livret d'accueil
Enseignement infirmier
Recherche



Connexion membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 39 membres


Connectés :

( personne )
Sociétés savantes
Fils RSS
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
1 Abonné
W3C CSS Meric Graphisme © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^